samedi 2 novembre 2013

Beaugrenelle - Paris




Ce vendredi 1er Novembre, étant de passage dans notre chère capitale, j'en ai profité pour faire un tour au nouveau centre commercial dont tout le monde parle...


Le centre commercial Beaugrenelle est situé à Paris, d'une surface de 45 000 m² de commerces et de loisirs, 120 enseignes, un grand magasin, 10 restaurants et un multiplexe Pathé de 10 salles.

De grosses déceptions...



Tout d'abord, c'était l'enfer pour se garer, la rue Linois noire de voitures, 20 minutes de bouchons, pour arriver enfin à la petite ruelle qui sert d'entrée pour le parking du centre commercial. Et là un Pion orange arrive pour me faire signe que s'est complet et me demande de poursuivre mon chemin. [incompréhension totale étant donné que les écrans indiqués 350 places de libres restantes ...]

Première mésaventure... J'ai décidé alors de refaire le tour pour accéder à nouveau au parking, qui est d'ailleurs le seul aux alentours. Toujours une très très longue attente pour atteindre à nouveau l'entrée (environ 30 minutes). Cette fois-là était la bonne, le petit monsieur orange me fait signe d'avancer ...

2ème surprise .... Arrivé devant le distributeur de ticket d'entrée : la tarification horaire .  3,50 € / heure [avant 21h] (Prix dont on prend connaissance une fois arrivé au sous-sol, soit l'impossibilité de faire demi-tour et qui laisse un léger goût amer). Tout ce que j'espérais à ce moment là, c'est que ça en vaille vraiment la peine...


L'arrivée au centre... 


En matière de décoration, rien d'extraordinaire. Plusieurs étages, dans l'ensemble un peu Design mais l'espace est vide [aucun aménagement dans les halles].  


A titre comparatif , le "Rivétoile" offre plus de confort et de distraction !



Les enseignes...
 
Un mixe entre les GaleriesLafayette et le Rivétoile, pas de découverte pour ma part mes plutôt les grands classiques : Zara, H&M, Lacoste, Sandro, Sephora ...



Mon shopping..




Je me suis laissé tenter par un petit Jean's d'une marque qui n'est pas commercialisée chez nous à Strasbourg: Uniqlo.


Cette marque japonaise de vêtements décontractés propose des jeans ultra stretch façon leggings.


La longueur est basée sur du 33, ce qui fait un beau tombé sur la chaussure.

Prix raisonnable : 39,90€


[ Info inédite du vendeur, une boutique ouvrira à Strasbourg en 2014]






Bilan...


Plutôt décevant, je m'attendais à trouver de l'originalité, des marques inédites et un décors hollywoodien , au final ces 1h30 d'attente et cette facture de 10,50 € de parking n'en valaient pas la peine.





Journée de Strasbourgeoise



mercredi 23 octobre 2013

Faites vous plaisir chez Sérénissime !







Hello !   Je viens partager avec vous ma découverte deux 2 petites boutiques se trouvant au
19 rue des Orfèvres, Strasbourg [tout à côté du Kammerzell]

En passant tout bonnement dans cette petite ruelle , j'ai eu l’œil attiré par le scintillement de leurs vitrines.

D'un côté dans un cadre feutré, une atmosphère fémininevous avez les accessoires avec divers foulards, des sacs à main quelques vêtements plutôt Fashionista.

En face , "Sérénissime" propose un large choix de bijoux  . Du Strass & paillettes au chic & discret !
Pour toutes les occasions, pour tous les styles .  

La mode à prix abordable !



Moi j'ai craqué ...


...Cordon en coton, boucle en argent  : 11 €    [Existe en plusieurs couleurs]

Je n'ai pas pu résister face à ce petit prix , en plus la qualité est vraiment top !  Je ne le retire jamais, je fais tout avec et il n'a pas bougé!



Je vous conseil vraiment d'aller faire un tour dans ce temple du bijoux 

Horaires : Le Lundi de 14h00 à 19h00  / / Du Mardi au Samedi de 10h00 à 19h00




Journée de Strasbourgeoise



samedi 19 octobre 2013

Luxe Français : Made in China



Lors de mon année de licence, j'ai été amener un réaliser un mémoire sur le marketing du produit de luxe .... Cet article regroupe des extraits de mon travail .




Le luxe est un domaine vaste, que chacun peut définir à sa manière. Dans le sens usuel il signifie somptuosité et richesse (selon le petit Larousse). Il est véhiculé par des pièces rares et uniques découlant de matières premières nobles de fabrication artisanale, à des prix onéreux.

Autrefois, le marché du luxe était réservé à une « élite » sociale aujourd’hui il se démocratise.

Certaines enseignes choisissent d’industrialiser leur production pour ainsi diminuer leur prix, et élargir leur champ d’investigation.




Jusque dans les années 80, le luxe était très statutaire. C'était un luxe de caste, un moyen d'appartenir à une élite.
La supposée démocratisation du luxe est née vers 1990 quand les groupes financiers et non plus industriels se sont intéressés de près aux marques prestigieuses.

Ces groupes ont appliqués au luxe, avec succès, leurs règles d'un marketing forcené. Ils ont dans le même temps créé une ambiguïté entre le vrai luxe et un nouveau type de luxe, le “luxe à la mode

Le grand facteur de démocratisation, n'est pas la multiplication du nombre d’enseigne, mais leur communication. Aujourd’hui, faible est la différence de communication entre une marque dite de masse et une marque de luxe.

Le fait que de nombreux groupes détiennent à la fois des marques de luxe et des marques de masse ont brouillés la distinction. Ainsi, les publicités ont de nombreuses similitudes. La marque L'Oréal utilise ainsi des codes du luxe dans ses campagnes de communication, via des stars habituellement plébiscitées par ce secteur. Elle n’est pas la seule, l’enseigne de prêt à porter Mango utilise l'image de la vedette Claudia Schiffer, Gap celle d'Helena Christensen...

Pour séduire une nouvelle clientèle, les maisons de coutures segmentent leur offre entre des produits accessibles d'entrée de gamme et des produits de luxe. 

Certaines maisons de coutures décident même de s’associer à des enseignes d’entrées de gamme tout comme l’enseigne suédoise H&M qui propose dans ses boutiques, selon les périodes, des pièces conçues par la maison Versace. Une solution pour des groupes qui souhaitent accéder à une forte visibilité tout en préservant leur rareté sur certains produits.

Aujourd'hui, plus de 50 % de la population française consomment des produits de luxe, majoritairement les cosmétiques, les parfums et accessoires
.
Difficile donc de jongler entre la tendance actuelle privilégiant le luxe abordable pour tous et l'élitisme, vecteur traditionnel du luxe.

 A force de vouloir se démocratiser pour élargir leur clientèle, certaines marques de luxe ont perdues de leur aura pour tomber tout bonnement dans le segment du haut de gamme.

On distingue 3 types de luxe :




Durant ces 30 dernières années une nouvelle priorité est née, l’obsession de la rentabilité. Autrefois lorsque les marques étaient encore indépendantes, elles veillaient à être rentables, mais l’objectif premier était de produire le plus bel article possible.

Depuis les années 1950, le coût de la main d’oeuvre française est en hausse, depuis, les entreprises ont choisies d’investir dans la formation de leur personnel pour les rendre polyvalents plutôt que d’avoir recours à l’embauche.

Ces recours non pas suffi pour empêcher le phénomène de la délocalisation. Bien que celui-ci reste tabou dans ce secteur, il est néanmoins de plus en plus fréquent. Ainsi on trouve en chine 4 usines spécialisées dans la maroquinerie de luxe, des usines condamnées au silence par le biais de contrat établis par les marques où elles s’engagent à ne pas dévoiler le nom de ses clients.

Le coût de fabrication en chine est dix fois moins important qu’en occident, une série de marque dites de luxe ont déplacés leur production vers le Maroc, l’Egypte ou encore l’Inde.

Il est compréhensible qu’une entreprise pour être pérenne doit dégager des bénéfices mais les spécificités de ce secteur sont justement d’avoir un prix élevé justifié par la qualité des produits « faits maison ».

En modifiant leur finalité première, certaines entreprises peuvent-elles être encore qualifiées de marque de luxe ?


Louis Vuitton et Hermès sont deux marques emblématiques du luxe à la française.
 Toutes les deux ont évoluées sur le même secteur mais avec une stratégie différente. Les divers changements opérés ont débutés dans les années 70 suite à l’ère industrielle.


 Temps que Louis Vuitton était sous contrôle de la famille fondatrice, la marque optait pour une stratégie marketing « intuitif », soit des produits rares de fabrication artisanale, une communication sobre voire inexistante. Bernard Arnaud étant arrivé au pouvoir la stratégie du groupe évolua vers une stratégie marketing scientifique. Le dirigeant prit la tête du groupe en 1990, le bénéfice net du groupe tournait autour de 480 millions d’euros, en 2005 il était aux alentours de 1,44 milliard d’euros ce résultat illustre indéniablement son ambition de rentabilité

Devenu une véritable obsession, le PDG choisit d’élargir sa clientèle pour se porter sur les classes moyennes, un fort potentiel d’achat mais avec un panier moyen moins élevé. Cette logique à amener la marque à développer une gamme de produits dit « accessibles » à des prix très attractifs (ex : gamme sac Speedy à partir de 400 euros), au détriment du « made in France » authentique. 

[On rappellera que pour obtenir le label « Made in France », 45% de la valeur ajoutée de l’objet doit être produite dans l'Hexagone] Cette nouvelle démarche, pourtant, est contraire aux valeurs prônées par la marque. Louis Vuitton devient alors une marque de luxe « abordable » ce qui pourrait lui amputer une partie de crédibilité.

Auparavant la force majeure de Louis Vuitton était sa main d’oeuvre française, aujourd’hui la délocalisation a détruit et remis en cause son image.

 Les consommateurs se sentent abusés et c’est pourquoi 30% des Français sondés par L'Expansion sont prêts à acheter un produit de contrefaçon pour porter un vêtement ou un accessoire de mode. [La première marque contrefaite dans le monde est Louis Vuitton]



Depuis toujours Hermès prête une attention particulière à la qualité de ses produits, tout est soigné sur mesure. La marque a conservée des techniques artisanales dans ses différents ateliers, et de nombreuses opérations sont faites à la main avec un minutieux travail de précision. C’est cette extrême qualité des produits qui a fait le succès d’Hermès. 
On peut également préciser qu’en se basant sur l’excellence des produits et la rareté de ceux-ci, Hermès restent sur le segment du luxe plutôt inaccessible comme à son origine. L’entreprise restée sous le contrôle familiale s’appuie sur la fabrication exclusivement artisanale de ses produits. La maison à fait le choix de ne pas impliquer sa marque dans une quelconque démocratisation et préfère développer en parallèle une autre activité (tel que la marque « Shang Xia »).



Louis Vuitton engendre la moitié des profits du groupe LVMH, la marque phare est donc un des piliers fondateurs du premier groupe de luxe au monde

La production en grande série permet à Louis Vuitton d’optimiser sa rentabilité et d’augmenter ses ventes, [selon Le figaro] au détriment d’une fabrication intégralement artisanale et d’un « made in France » qui éveille certains soupçons la marque à une rentabilité globale de 65% (2 fois plus que la moyenne sur son marché).

Résultat, quand « LV » peut fait une multiplication par 14 entre le coût de revient et le prix de vente d'un sac, Hermès se contente d'un multiple de 5 ou 6.

La griffe est deux fois plus petite que son rival Louis Vuitton, première marque de luxe au monde, mais sa croissance est plus de deux fois plus rapide.

Un souhait de cannibalisation ? Bernard Arnaud l’affirme lors d’une interview télévisé « Louis Vuitton c’est la croissance d’un empire », véritable conquérant, peu de marque ont su résister à la pression financière de ce géant du luxe. Conquérir Hermès pour lui appliquer la même politique de rentabilisation que Louis Vuitton ? B.Arnaud le nie publiquement mais ce n’est pas une hypothèse inenvisageable.
Ce serait pourtant risquer une nouvelle perte identitaire au sein du groupe LVMH.

Un souhait de complémentarité ? Dans une autre hypothèse, on peut envisager la volonté de conquérir Hermès pour participer financièrement à sa croissance tout en gardant la même logique qui lui a permis de traversé la crise sans trop de variations.
Hermès n’a jamais porté à une industrialisation, l’entreprise était donc quelques temps mise à l’ombre durant la période tendance de la démocratisation du luxe. Une tendance qui fut éphémère et dont les répercussions ont in ébranlés la prestigieuse maison. La maison viendrait raviver l’image (quelque peu ternie) du groupe.




« La clientèle des années 1980 consommait des marques de luxe « à tout prix », celle des années 1990 ne voulait plus les acheter « à n’importe quel prix », celle des années 2000 fait dépendre ses affinités et identifications affectives, aux marques qui savent projeter leur identité, en la réinterprétant de façon créative et cohérente, dans l’époque ou un autre univers. Celle d’aujourd'hui attache de l’importance aux valeurs sûres et à l’authenticité de leur offre » .

Ainsi, plus que jamais, les consommateurs sont de plus en plus soucieux concernant la provenance des produits, leurs méthodes de fabrication et leurs authenticités.



J’ai été surprise par l’hypocrisie de ce secteur, l’hypocrisie d’un « made in France » plus ou moins facile d’obtention. Des prix qui deviennent injustifiés. Les marques ont un tel pouvoir économique, une telle influence que les dénonciations à la délocalisation ce font rare car les conséquences sont parfois lourdes. Je pense à Dana Thomas qui à la suite de son livre a était harcelée par certaines marques, menacée par d’autres, désinvitée d’un tas d’évènements mondains. 

Rares et courageuses sont les personnes qui osent soulever les dysfonctionnements du luxe…


« Luxe Oblige »
 Vincent BASTIEN et Jean-Noel KAPFERER                                       Dana THOMAS, « Luxe & Co »





















Documentaire : Maison Louis Vuitton
Interview : Dana Thomas
Reportage d'Envoyé Spécial : « Le luxe les coulisses d’un savoir-faire »



Journée de Strasbourgeoise

mercredi 16 octobre 2013

KIKO - Nail Laser Lacquer ! - Comment résister ?


Cette après-midi, j'ai craqué .. Encore l'achat d'un nouveau vernis .. mais euhh c'est
qu'ils sont à 4,90 € !





Se "power"  laser ne cesse de briller, chaque angle, chaque mouvement donne vie à un nouveau reflet !

Beau et brillant sans trop paraître bling-bling. 

Bon.. Je suis encore loin du Nail art [ contente déjà de réussir enfin à m'auto-appliquer du vernis sans baver ! ]

Si vous n'êtes pas une addicte du rouge, il est également disponible en noir et violet .





Journée de Strasbourgeoise



Se restaurer à Strasbourg : Tout est bon au Tutto Bene !



Mardi le 15 octobre 2013 , votre servante Strasbourgeoise a voyagé en Italie!


Tutto Bene est un établissement aux spécialités Italiennes,  ce situant au 19 rue du fossé des Tanneurs au centre-ville de Strasbourg.

Je vais vous raconter mon expérience en détail : 



La salle



Ambiance tamisée aux décors Jazz'y, cadre Lounge avec une musique reflétant la personnalité du restaurant.


On apprécie quand il y a peu de monde de s'installer sur les fauteuils en cuir (très confortables) pour prendre l'apéro.

L'accueil est chaleureuse et sympathique . Personnel disponible !

On peut regretter la petite superficie de l'endroit, il y a très vite énormément de bruit.


Une fois l'apéritif terminé on passe commande à 19h53 , nous sommes servis à 20h08 
(15 minutes : perfecto !)




AntiPasti : Choix de 5 produits 

Pour les amateurs de charcuterie et fromage italiens, cette entrée peut se prendre comme plat.

Portion : correct, on pourrait s'attendre à une ou deux tranches en plus.

Produits : frais et de qualités ! Sauf pour la salade qui au goût semble venir d'un sachet sous-vide

Présentation : basée sur le produit lui-même, on aurait pu imaginer quelque chose d'un peu plus design

Prix : 9,00 € . Bon rapport Qualité/Prix 



Spaghetti al martini Bianco e Gamberetti  

(Spaghetti aux martini blanc, Sauce curry)


Portion : Plat copieux ( J'en mange tout juste la moitié)

Cuisson : Al dente pour les pattes / Bien cuites pour les crevettes

Sauce : fine et légère, quelques tons de sucré-salé . Mariage parfait entre le curry et le martini

Présentation : Simple et suffisante

Prix : 13,00€ . Bon Rapport Qualité/Prix



Les plats n'arrivent pas ensemble en table, un peu dommage. 


Les Boissons

Vin du mois : Quto 29   6€/verre . Trop cher
Lambrusco : 3,50€/ verre . Correct

Chiantani : 8€ / 50cl  . Correct, Vin de caractère.


Dessert : Tarte aux pommes et pralinés

Présentation : Un peu simple

La tarte : Très bonne, servis tiède néanmoins le goût du praliné n'est pas assez prononcée

Prix : 4€/ part

Rapport Qualité/Prix : 3€ aurait été plus juste selon moi.


mardi 15 octobre 2013

Mes incontournables de l'Hiver 2013 / 2014



   Melvita Huile végétale bio d' Amande Douce :  [Dispo Ici]


  NuxeGel Nettoyant et Démaquillant "Visage-Rêve de Miel : [Dispo ici]

  NuxeMasque Détox Vitaminé à l'eau d'orange : [Dispo Ici]

 Nuxe : - Lait  Soyeux Auto-Bronzant Corps : [Dispo Ici]
 Nuxe : - Déodorant Spray Efficacité 24H [Dispo Ici]

 KureBazaar - Vernis couleur Macaron : [Dispo Ici]



: Produit certifié Biologique .
Je recommande la marque Nuxe, d'une part elle est respectueuse de l'environement, de votre corps et ensuite parce que les produits sont vraiment efficaces !  

J'ai une peau très sensible , dès que j'essaye une nouvelle marque c'est catastrophe (boutons, rougeurs...),  maintenant je n'ai plus d'irritations, plus d'imperfections ma peau est à nouveau nickel !


Journée de Strasbourgeoise

Fish & Spa met les pieds en Alsace !

Arrivée en France il y a un peu plus de six mois, la « fish pédicure » se développe et attire de nouveaux adeptes, curieux de se laisser grignoter les peaux mortes des pieds par des poissons.



Le concept : Tremper ses pieds dans un aquarium rempli de poissons affamés & sans dents.

Les petits poissons Turcs se jettent sur vos peaux mortes. 
L’opération plutôt sympa est indolore, elle chatouille légèrement les premières minutes.


FISH & SPA : Les américains n'en veulent pas.

Lorsque les premières boutiques ont ouvert début 2009 aux Etats-Unis, elles ont d’abord été accueillies avec un franc succès, mais se sont vite retrouvées au cœur d’une polémique sanitaire. L’Etat de Washington et le Texas ont interdit la « fish pédicure » dès 2008 au nom du risque de transmission de germes, notamment de mycoses. Une vingtaine d’autres Etats les ont suivis.



Fish & SPA/  Pijeon & SPA ?


J'ai eu l'occasion moi même de tester ce nouveau type de soins lors de mes vacances sur l'île de Rhodes. Les tarifs y sont abordables, 5€ pour 30 minutes  (35€ pour la même prestation chez nous).

Comment expliquer une telle différence de prix?

Bien que j'étais en Grèce, aucune consigne d'hygiène ne fit bâcler (double shampoings pour mes petons, ce qui m'a plutôt rassuré). L'introduction dans l'aquarium est très douce (pour ne pas en écraser un au passage) , avant l’attaque cannibalisme !




Après 30 minutes de chatouilles
,  on ressort.

Le résultat : Pas grand chose me concernant,  je n'ai pas vu de quelconques bénéfices à par la texture, ils étaient effectivement plus doux. Même constatation pour mon ami qui était plus amusé par l'expérience que par le résultat.


Conclusion
: Fish & Spa , à prendre comme une distraction plutôt comme un soin

Facebook
Journée de Strasbourgeoise

lundi 14 octobre 2013

Que faire en Alsace ? Une journée en 4 étapes au Casino Spa Ribeauvillé

A 68 km de Strasbourg ...



Casino Barrière à Ribeauvillé
  Une belle journée en 4 étapes  :


1ère Etape : Se détendre



Commencez l'après-midi en douceur : Détendez-vous dans une eau thermale a 34 °C et admirez la vue splendide des hauteurs de Ribeauvillé !

Un lieu magique pour une expérience unique de détente et de relaxation. 
Le décor est doux et chaleureux, la musique d'ambiance rend l'atmosphère zen.


Éliminez les toxines à l'étage inférieur avec une séance du Sauna et/ou de Hammam




Terminez votre purification , en vous allongeant quelques instants dans la pièce de repos.
Nature & silence : les 2 éléments d'un repos purifiant.
Un espace de détente de 300 m², avec terrasse panoramique (avec vue sur les 3 châteaux de Ribeauvillé et le château du Haut-Koenigsbourg). 


Tarifs valables du 1er avril au 31 octobre 2013 :
Tarif horaire : 7€ (avec accès hammam et sauna)
Forfait journée : 22€ (+2 € du 1/07 au 31/08) avec accès hammam et sauna
Tarif nocturne (de 19h à la fermeture) : 11 € du dimanche au jeudi et13,90 € les vendredis et samedis


Pour celles qui aiment se faire chouchouter, le centre dispose de son propre institut de soins et de massages
Le Must :  leurs produits proviennent de la marque alsacienne EVADESENS.

Horaires :  tous les jours de 10h à 20h - Uniquement sur rendez-vous.



2ème Etape : Se restaurer !




Le restaurant propose une cuisine traditionnelle française et régionale.


Les points forts :

  • Les fauteuils sont confortables 
  • La déco est épurée 
  • La cuisine est très bonne
  • La proximité 


Les points faibles

  • Le rapport qualité prix ( hors mi le midi les plats restent dans l'ensemble onéreux) 
  • 120 couverts concentrés dans un petit espace, très vite bruyant ! 
  • L'accueil , plutôt froid voire antipathique 



3ème Etape : Boire un verre !




Le bar COSMOS Music Lounge.
Plutôt chic et confortable.

Les points forts : 

  • Tous les week ends concerts en live  et soirées DJ
  • Des cours de salsa les jeudis sont proposés gratuitement
  • 120 place, on y est pas étroit !



Vendredi 18 octobre 2013 : Soirée DISCO   


Les points faibles


  • Le bar s'autoproclame "bar dansant" tandis que les musiques ne sont en aucun cas rythmées
  • N'est pas destiné à une clientèle "jeune"
  • L'écran projeté au mur diffuse rarement des images en liaison avec la musique, certains dansent sur un slow d'autres regardent le foot.
  • La carte des boissons n'est pas digne de l'établissement qui est classé de 4*, on y trouve aucun vin classé , aucun vieux Rome, aucun whisky d'âge.





4ème Etape : Jouer !




La salle des jeux

Les points forts :

                        195 Machines à sous
                  13 tables de jeu
                  Diversité des jeux
                  Neuf et moderne 


Les Points faibles :

  • Attente parfois longue avant qu'une machine soit libre 
  • Le bar de la salle des jeux sert également le bar COSMOS, le personnel est très vite débordé, beaucoup d'attente pour les boissons
  • Les 2 minuscules fumoirs ont un mauvais système d'aération, les sièges y sont troués, plus de 2 personnes qui fument en même temps et c'est l’asphyxie !  


Perso', pour une journée comme celle-ci je compte 80 € de budget, dont 30 € pour les jeux.

Je vous recommande car c'est une véritable journée de plaisir, maintenant c'est à vous de jouer ! ;)

Journée de Strasbourgeoise

dimanche 13 octobre 2013

Comment choisir sa botte ?


Trouver une paire de botte n'est pas une chose facile.


 Il faut tenir compte de sa taille , sa corpulence, son look , son teint ... L'automne étant arrivé, on est toutes tentées maintenant à ressortir nos boots de l'hiver dernier. Élément indispensable pour rester au chaud & au sec, la botte est le grand ami de la femme durant l'hiver.



Elle peut néanmoins très vite se transformer en ennemi dès lors où elle ne nous met pas en valeur, voici quelques explications et conseils qui vous aideront à trouver chaussure à votre pied :)







Les Bottes selon sa personnalité


Décontracté : Les camarguaises ( large & ronde au bout). Hyper confort et plutôt mimi" !

Fashionista :  Bottes Ash (ou motarde). Piquée de clous, elles vous habillent en un rien de temps.
Il est préférable d'assortir vos accessoires et vêtements en fonction de la couleur des clous. Ne pas mélanger des  clous argentés & votre manteau aux boutons et tirettes dorées.

Classique : Bottes cavalière, chic & tendance.
Pour éviter le look cavalière sortant de son écurie, le leggings ( ou pantalon moulant en stretch) sont à proscrire.

Vintage : Bottes larges au niveau des chevilles avec de petits talons.

Les Bottes selon la morphologie


Vous êtes petite :  Les bottes peuvent vous aider à grappiller quelques centimètres, pour cela il faut éviter les bottes plates. Optez pour les talons, plus ils sont hauts mieux ça sera : pour celles qui sont moins à l'aise sur des échasses pensez aux compensées ! Une botte mi-mollet sera l'idéal
Jamais de cuissarde qui tassera votre silhouette

Vous êtes grandes :  Votre sélection est large. Vous pouvez vous permettre les cuissardes qui sont tendances cet hiver, on privilégie alors le short ou la mini jupe avec un collant opaque.
Pas de cuissarde vernis qui fait provoc' et les couleurs flashy qui surcharge votre tenu.

Vous avez les jambes fines : Les bottes droites (cavalière ou tube) vous permettrons d'être maintenu et à l'aise.

Vous avez les mollets larges : Ne pas pouvoir rentrer son mollet dans une botte est une situation qu'on déteste toutes, c'est généralement au niveau des fermetures éclaire que ça coince.
Les matières telles  que le daim, le tissu et le cuir souple vous permettrons d'avoir une marge entre la chaussure et votre mollet et vous évitez ainsi de vous couper la circulation !
Sinon, les low-boots sont appréciables mais n'affinent pas la silhouette...


Astuce : Essayez d'acheter vos chaussures en fin de journée : les jambes et pieds sont plus gonflés ( pouvant atteindre jusqu'à 1/2 taille de plus), vous êtes sûre ainsi de n'avoir aucune surprise 

Good Shopping !


Facebook
Journée de Strasbourgeoise